Junior en freelance : combien ça gagne ?

Junior en freelance : combien ça gagne ?

2 avril 2019 0 Par Alain

Avec le boom de l’ère de la digitialisation, tous les secteurs sont en manque de développeurs. Plus spécifiquement en France encore, il y a une véritable chasse aux junior en freelance. Dans cet article, nous vous démontrerons combien peut rémunérer ce métier en début de carrière.

Junior en freelance : une valeur recherchée

En seulement deux ans, on constate aujourd’hui que les junior en freelance dans le domaine du développement ont connu une augmentation de salaire de 20%. Ceci s’explique par la forte demande de la part des entreprises. De plus, rien que le plafond du freelancer moyen a explosé pour doubler depuis seulement 2017. Rien que dans le secteur des services, un junior en freelance peut toucher jusqu’à 70 000 euros l’année.

L’un des secteurs les plus porteurs sur le sujet est celui de l’IT.  En effet, on constate une recrudescence du nombre des freelances dans le domaine aussi bien que dans celui des demandes. EN ce qui concerne les Taux Journaliers Moyens, la rémunération des développeurs ne cesse de grimper.  De plus, l’expertise et la rareté y sont très bien rémunérés.

En effet, leur rémunération est conditionnée par certains calculs précis qui jouent en leur faveur.  Ce Taux Journalier Moyen est en réalité  le forfait  que reçoit le freelance contre les services de l’entreprise. Bon à savoir, le TJM ne correspond pas au chiffre d’affaires journalier que touche directement le junior en freelance.

Junior en freelance : quand le geek devient star

Etre junior en freelance est un métier qui a encore de belles années devant lui. Rien qu’en 2017, on constate que les développeurs entre 0 et 3 ans d’expérience gagnaient en moyenne 250 euros le Taux Journalier Moyen. En un an, ce taux est aujourd’hui passé à 425 euros. On constate donc en moyenne que la rémunération des développeurs en IT augmente de 20% par année. La raison principale est l’importante sous-offre du secteur.

Par conséquent, le junior en freelance jouent cette carte en leur faveur. En effet, ils savent qu’en plus de cela leurs services seront ponctuels. Du fait de leur manque de réseaux à leurs débuts, beaucoup maximisent autant que possible les Taux Journaliers qu’ils peuvent avoir.En revanche, les métiers de technicien, notamment support et exploitation, accusent les plus faibles taux, avec une marge de progression très basse au fil des années. Dans ces métiers, un junior touche une prestation d’en moyenne 305 euros brut par jour et sa rémunération passe à 420 euros après 8 ans d’expérience.

D’autre part, il existe des postes moins attrayants au niveau de la rémunération. En effet, parmi ceux-là on peut compter les métiers de technicien en support et exploitation. Un junior dans ces domaines commence aux alentours de 300 euros pour percevoir 420 euros au bout de 8 ans d’expérience.