Découvrir les produits de la pâtisserie cambodgienne lors d’un voyage au Cambodge

Découvrir les produits de la pâtisserie cambodgienne lors d’un voyage au Cambodge

5 août 2021 0 Par admin

Le Cambodge est un pays tropical situé dans le continent asiatique. Il est le voisin de la Thaïlande, du Vietnam et du Laos. Cette destination est principalement connue de par son site archéologique Angkor, ses belles iles dans le sud, ses jungles, son palais royal, ses forêts et ses villages flottants sur l’eau de la rivière Mékong ou du lac Tonlé Sap. Mais faire un voyage Cambodge c’est aussi découvrir une grande variété de préparation culinaire. Outre les plats salés, des mets sucrés sont également à découvrir. En voici quelques exemples.

L’œuf de varan malais

Le nom de ce gâteau cambodgien est pour le moins évocateur. Tout le monde le sait, le varan est un animal ayant l’apparence d’un lézard mais de très grande taille et qui est peu aimable et attirant. Présent dans plusieurs pays asiatiques comme l’Indonésie, la Chine et l’Inde, il est aussi possible d’en rencontrer lors d’un voyage au Cambodge. Les locaux l’appellent « ân-sâng ». Et un produit de pâtisserie parmi les plus appréciées au pays porte le nom de cet animal grâce à sa forme ovoïde et à sa taille similaire à celle d’un œuf de varan.

L’œuf de varan est en effet, une pâtisserie cambodgienne traditionnelle. C’est un gâteau frit fait avec des farines de riz glutineux et non glutineux, de la crème de coco, du sucre, des haricots mungo décortiqués et de l’échalote et ciboulette ciselées. Une fois frit, le gâteau est ensuite paré d’une fine glaçure de sirop de sucre blanc.

Ces fameux gâteaux se dégustent froids ou chauds, au petit déjeuner avec du café ou du thé ou en collation. Selon les Khmers, cette pâtisserie est à déguster dans la journée car elle fait partie de celles dont ils disent qu’elles ne passent pas la nuit.

Le nhom chakacham

Le nhom chakacham est un autre gâteau cambodgien parmi les plus intéressants. Il est fait de farines diverses dont principalement de la farine de riz et du tapioca. Il contient aussi du pandan ou bayteuil en lao, d’eau de rose, de lait de coco et du sucre. Pour obtenir la couleur voulue à la fin, il faut ajouter du colorant alimentaire dans la préparation.

Ce type de pâtisserie est une gourmandise khmère par excellence qui se mange en gouter ou en dessert. En général, il est proposé dans les pâtisseries et les grands magasins comme les grandes surfaces. Il se caractérise par sa couleur vive (généralement rouge ou rose et blanche mais il est aussi possible d’utiliser d’autres colorants). Les pâtes qui forment ce gâteau se superposent. Il y a donc une alternance de couleurs (rouge puis blanc puis rouge et ainsi de suite) qui plait aux yeux et qui est particulièrement attirante.

Le num kroch

Lors d’un voyage Cambodge, il faut aussi gouter au  num kroch. Il s’agit d’un dessert sucré cambodgien. Il a la forme de petite boule enrobée de graines de sésame. Il est fait avec de la farine de riz gluant puis farci de pâte de haricots mungo. Après l’enrobage, il est ensuite frit.

Cette pâtisserie de rue se caractérise par son extérieur croustillant et son intérieur moelleux et délicatement élastique. En effet, ce sont les vendeurs ambulants qui en proposent habituellement. Il est aussi possible d’en trouver dans des grandes pâtisseries ou restaurants. Elle serait un produit chinois qui aurait atterrit au Cambodge il y a plusieurs siècles. Il est aussi possible de trouver d’autres versions de cette boule de sésame dans d’autres pays asiatiques dont le Laos, le Vietnam, le Japon, la Malaisie, les Philippines et la Thaïlande. Dans ces autres destinations, le num kroch porte d’autres appellations.

Lisez par la suite, comment choisir une alimentation bio pour chat