Attention au coût de l’assurance prêt immobilier

Attention au coût de l’assurance prêt immobilier

14 juillet 2020 0 Par Sarah

De nos jours, lors de l’acquisition d’un bien immobilier, il est courant de faire appel à un établissement bancaire pour le financer à crédit. Après une étude du dossier, le client peut décider d’emprunter au auprès de sa banque ou il peut se diriger vers un autre établissement d’emprunt externe. C’est ce qu’on appelle une délégation d’assurance, phénomène possible grâce à la mise en vigueur de la loi Lagarde. Il existe donc plusieurs possibilités pour une bonne couverture financière. Mais comment fonctionne l’assurance de prêt immobilier ? Comment peut-on se rendre compte du vrai coût d’une assurance emprunteur ? Comment obtenir la meilleure assurance ? C’est ce que nous verrons aujourd’hui en s’intéressant de plus près grâce à cet article dédié à l’assurance de prêt immobilier.

Pourquoi avoir une assurance de prêt immobilier ?

On peut définir l’assurance prêt immobilier, aussi appelée l’assurance emprunteur, comme la garantie d’un remboursement d’un prêt immobilier en cas d’incapacité de remboursement de l’assuré. Cette garantie est généralement exigée par les organismes de crédit lors de la contraction du contrat d’emprunt afin de prévenir les risques qui pourraient compromettre le remboursement des mensualités du prêt immobilier. Un décès ? Une invalidité ou une perte d’emploi ? l’assurance immobilière permet le remboursement des mensualités et couvre donc le souscripteur et ses héritiers. Quels sont les garanties sont comprises dans l’assurance de prêt immobilier ?

  • Assurance PTIA

Dans une situation de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, plus communément appelée PTIA, l’individu ne peut pas rembourser son prêt bancaire car il n’est plus autonome. L’assurance PTIA permet de couvrir le remboursement des mensualités à 100%.

    .  Assurance Décès

Si le souscripteur décède avant la fin du remboursement, l’assurance décès de prêt immobilier rembourse les sommes dues sans que les héritiers de l’emprunteur aient à intervenir. De plus, la famille pourra garder le bien immobilier.

 

  • Assurance ITT et Assurance IPT

L’assurance ITT (Incapacité Temporaire Totale de Travail) et l’assurance IPT (Invalidité Permanente Totale) sont utilisées lorsque l’individu emprunteur ne peut pas exercer son activité professionnelle de façon temporaire, sachant que cette période d’arrêt ne peut pas excéder 1095 jours, ou bien de façon permanente. Ces deux assurances sont applicables que si, après un examen médical, l’incapacité de l’individu au travail est égale ou supérieure à 66%. Dans ce cas-là, c’est l’assurance qui prend en charge le remboursement.

  • L’Assurance IPP

Dans un cas d’Invalidité Permanente Partielle (IPP), l’assurance emprunteur prend en charge le remboursement d’un individu du prêt seulement si son examen médical estime que son incapacité de travail est égale ou supérieur à 33%. A l’inverse de la garantie décès, le ITT et le IPT permettent un remboursement des mensualités partiel.

 

  • Assurance IP PRO

Cette assurance IP PRO est un peu différente des autres car elle concerne uniquement les personnes travaillant dans le domaine médical. Il est possible de bénéficier de cette garantie, si l’impossibilité d’exercer sa profession est totale et définitive, et si le taux d’invalidité est égal ou supérieur à 66%.

  • Perte d’emploi

Cette garantie n’est pas obligatoire mais peut être recommandée à un travailleur qui en CDI (Contrat à Durée Indéterminée). Si celui-ci est licencié, démissionne, quitte son travail avant la fin d’un CDD (Contrat à Durée Déterminée), ou part en retraite, la garantie n’est pas applicable.

  • Assurance MNO

On appelle les Maladies Non Objectives, toutes les maladies qui ne peuvent pas être objectivement évaluées par un médecin, car la plupart du temps ce ne sont pas des blessures, ou « maladies physiques ». Ex : Dépression, burnout…

Comment réellement mesurer le coût de son assurance immobilier ?

Il faut savoir que le coût d’une assurance n’est pas fixe. En plus de varier selon les différentes offres des différents organismes de prêt, le prix d’une assurance emprunteur dépend :

  • De l’âge de l’individu. En effet, plus l’assuré sera âgé, plus son assurance sera élevée car il sera plus exposé aux risques, et à l’inverse si la plus grande partie du capital est remboursée, l’assurance diminuera.
  • Si le contrat est signé dans la banque ou en externe (en délégation). Les contrats signés dans des compagnies externes ont tendance à être plus attractifs.
  • Le coût de l’assurance peut dépendre de l’état de santé du souscripteur, pour couvrir au maximum ses risques
  • L’activité professionnelle est également un facteur pris en compte dans le cout d’une assurance emprunteur
  • Le coût d’une assurance emprunteur va dépendre de la durée du prêt immobilier

Selon ces différents éléments, le coût de l’assurance de prêt immobilier augmente ou diminue et peuvent être ainsi réellement estimés. Il faut donc bien prendre en compte ces variables pour pouvoir comparer, rapprocher, opposer les offres de contrat d’assurance emprunteur. De plus pour simuler le calcul du coût d’une assurance, il faut prendre le taux d’assurance et l’appliqué au montant du prêt et le diviser par 12 mois pour obtenir le montant des mensualités.